La naissance d’un nouveau standard publicitaire

Améliorer l’expérience utilisateur a toujours été la priorité pour Google. Cette stratégie a pour but de maximiser le chiffre d’affaire des annonceurs. Cela entraînera par conséquence une hausse du CA de la firme américaine via la publicité sur internet. C’est donc tout naturellement que Google a décidé de s’attaquer aux formats publicitaires. Pour cela, ils se sont associés à d’autres géants de la publicité comme Facebook, Critéo, Microsoft ou encore Publicis afin de garantir une meilleure expérience utilisateur.

Cette coalition a eu pour but de définir un standard publicitaire afin de rendre les publicités sur internet moins intrusives et plus respectueuses de l’expérience utilisateur: Better Ads Standard.

Grâce à des recherches menées sur plus de 25 000 utilisateurs en Amérique du Nord et en Europe, la Coalition for Better Ads a pu identifier les formats d’annonces délivrant les pires expériences utilisateurs sur mobile et sur ordinateur.

Etude de la Coalition for Better Ads exposant un classement des formats de publicité en fonction de l'expérience utilisateur sur mobile.

Résultats de l’étude sur les formats publicitaires sur mobile
Etude de la Coalition for Better Ads exposant un classement des formats de publicité en fonction de l'expérience utilisateur sur ordinateur.

Résultats de l’étude sur les formats publicitaires sur ordinateur

Punition pour les récalcitrants

Au final, ce sont 12 formats publicitaires qui ont été identifiés comme particulièrement dérangeants pour l’utilisateur. La coalition souhaiterait les voir disparaître.

Les 12 formats de publicités considérés comme particulièrement néfaste à l'expérience utilisateur

“Les Douze Salopards” d’après la Coalition for Better Ads
Afin d’inciter les sites internet à se plier à ces nouvelles règles, Google a mis en place un ad blocker au sein même de chrome. Celui-ci se déclenche pour les sites internet violant trop de recommandations du Better Ads Standard.

Le but de cette manœuvre est de limiter l’installation par les particuliers d’Ads Blockers afin de maximiser les revenus pour les régies publicitaires. C’est aussi une excellente nouvelle pour l’annonceur utilisant une solution de RTB pour ces campagnes de notoriété sur internet. En effet, le Better Ads Standard va améliorer la qualité des emplacements publicitaires disponibles et possiblement la perception des campagnes par le consommateur.

Une démonstration de force inquiétante ?

Google montre encore une fois sa main mise sur de nombreux produits faisant partie de l’écosystème d’internet. Cela lui permet de forcer la main à de nombreux acteurs. A terme, le risque serait que les éditeurs soient obligés de vendre leur espace publicitaire à Google sous peine de se voir bloqués par l’Adblock de Chrome. Cela deviendrait alors un véritable risques pour les annonceurs car le marché serait totalement verrouillé et les prix contrôlés.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

Share This