Repensez votre stratégie pour adopter une stratégie omnicanale ! Pensez vous que puisque la plupart de vos ventes se passent hors ligne, alors vous devez investir la plus grande partie de votre budget marketing hors ligne ? C’est une erreur. En France, la part du commerce sur internet progresse année après année. Pourtant, le commerce physique représente toujours plus de 93% des transactions.

De nombreuses études révèlent que le comportement en ligne des consommateurs a un impact considérable sur les achats en magasin.

Selon Google, nous n’allons plus en ligne mais nous vivons en ligne. Cela fait partie de notre manière de vivre et de consommer. Au début du parcours d’achat, le consommateur a le réflexe de faire une recherche en ligne via un moteur de recherche.

Nous mesurons de plus en plus facilement l’activité d’un internaute tout au long de son parcours d’achat en ligne. Cependant, le comportement omnicanal est beaucoup plus complexe à mesurer.

Chez nos clients, nous voyons fréquemment un département e-commerce s’occupant de toutes les activités en ligne et un département retail pour le hors ligne. Cette structuration empêche en revanche d’avoir une vraie stratégie omnicanale efficace.

Pour palier à ce manque, les géants de la publicité en ligne que sont Google et Facebook, travaillent pour trouver une manière de montrer l’impact des publicités en ligne sur les achats en boutique physique.

Google vous permet de mesurer les visites en magasin suite à une annonce Google Ads. Cela vous permet de déployer plus facilement une stratégie omnicanale.

Comment mettre en place une stratégie omnicanale ?

Commencez par mesurer l’impact de vos campagnes sur vos performances en magasin. Pour savoir si un internaute s’est déplacé en boutique après avoir cliqué sur une annonce AdWords, il faut deux éléments. D’une part, il faut déterminer la limite géographique de chaque boutique et d’autre part, localiser l’internaute.

Si vous êtes familier avec Google maps, vous savez probablement que Google a cartographié quasiment la France entière avec une précision implacable. Selon le moteur de recherche, il aurait cartographié plus de 200 millions de boutiques dans le monde. Même dans un centre commercial, sur plusieurs étages avec une densité de boutiques importantes, Google distingue avec précision la position de la boutique.

Deuxième chose, il faut suivre les internautes pour savoir s’ils se déplacent véritablement dans une des boutiques. Pour cela Google utilise les profils qui autorisent le suivi de leur géolocalisation qui sera croisé par d’autres éléments pour plus de précision, notamment, le wifi des boutiques.

Lorsqu’un internaute, connecté via son compte Google, clique sur une annonce AdWords puis se rend dans une boutique alors que sa localisation est activée, Google considère la campagne en question comme ayant généré une visite en magasin.

Dès que Google a suffisamment de données, il extrapole à tous les internautes, donnant ainsi une estimation des visites en magasin pour chaque campagne.

Cette technologie donne des perspectives nouvelles pour les annonceurs. Elle apporte une mesure fiable des résultats d’investissement en ligne sur les performances hors ligne.

Nos experts vont plus loin. Ils donnent une estimation des ventes en ligne via les données de visite en magasin. En effet, nous possédons certaines données indispensables.  Nous avons le taux de conversion moyen des achats en magasin des consommateurs après avoir cliqué sur une annonce ainsi que le panier moyen. Nous sommes donc en mesure de donner une estimation du CA et du ROAS pour chaque campagne.

Pour autant, tous les annonceurs ne peuvent avoir la chance d’utiliser cette mesure. En effet, celle-ci est en beta et votre chargé de compte Google doit intervenir pour l’activer sur votre compte. En plus de cela, elle n’est pas ouverte à tous les annonceurs. Elle nécessite un nombre conséquent de boutiques ainsi qu’un volume important de clics et de visites en magasin. Ces données permettent au système d’extrapoler correctement les données.

 

Pourquoi c’est une révolution ?

C’est une révolution dans l’univers de la publicité en ligne. Cela permet de construire enfin un pont solide entre commerce hors ligne et en ligne. L’ambition est donc d’avoir un budget commun entre les deux départements marketing qui sera dépensé intelligemment pour générer le plus de visites en magasin et d’achats en ligne. Bien évidemment le chemin est encore long pour avoir une stratégie omnicanale optimale. Néanmoins, cela représente une importante première étape dans la compréhension du parcours d’achat du consommateur.

Chez Adsvisers nous travaillons déjà avec plusieurs gros retailers sur ce type de problématique avec succès.

 

Share This