C’est une nouvelle qui n’a pas pu vous échapper. Il y a quelques jours, Google a annoncé un nouveau design pour les résultats de recherche. Alors que l’an passé, Google a commencé à uniformiser les résultats de recherche naturels et payants sur mobile, c’est à présent sur desktop que la différence entre les résultats naturels et payants devient minime.

Comme on peut le voir dans le tweet ci-dessous, une annonce publicitaire sera identifiée avec un simple petit « Ad » ou « annonce » situé en haut à gauche de l’annonce. Google précise « ce nouveau look met les noms de domaine des sites et les favicons en évidence, ainsi qu’une étiquette “Ad” en gras pour que les utilisateurs ne se trompent pas avec les annonces« . L’objectif étant de rendre la navigation sur Google plus intuitive. Il faut également noter que c’est la première fois, que le terme « annonce » passe au-dessus des annonces, au côté de l’adresse du site.

Cependant, le résultat escompté, semble tout autre. En effet, Google est accusé de tromper les internautes, afin de les induire en erreur entre une annonce et un résultat de recherche naturel.

Sans surprise, cette annonce est une bonne nouvelle pour Google, dont les revenus publicitaires ne font que grossir chaque année. On imagine qu’après le déploiement sur mobile, les résultats ont été satisfaisants.

Le changement des résultats de recherche : quelles conséquences pour les annonceurs ?

Ce changement d’apparence devrait (nous parlons de supposition) engendrer plus de clics sur les liens payants, mais moins sur les liens naturels. Les annonceurs devraient donc constater une légère hausse du taux de clic. En effet, les internautes ne font pas forcément la différence entre les deux types de résultat. Il y a 10 ans, les annonces étaient clairement dissociées des résultats de recherche naturels. Ces dernières apparaissaient en jaune et surlignées.

Ce nouvel affichage s’est fait de manière progressive. Google ne pouvait pas modifier le design des annonces, sans qu’il n’y ait d’impacts plus ou moins importants sur les campagnes publicitaires en cours.

Le taux de clic va donc baisser sur le naturel, le payant risque d’augmenter.

À présent reste à voir comment les internautes vont agir. Il est également intéressant de réfléchir sur l’avenir du SEO. Google pourrait par exemple afficher davantage d’annonces sur la première page de recherche, et reléguer plus bas ou en seconde page les résultats de recherche naturels.

À noter, une semaine après cette annonce, Google a indiqué tester de nouvelles dispositions pour les favicons dans les résultats de recherche. Deux possibilités : soit le favicon ne sera pas visible par l’internaute, soit il sera placé différemment.

Si vous avez des questions ou souhaitez mettre en place une campagne publicitaire sur Google Ads, n’hésitez pas à contacter l’un de nos account manager.

Share This