Nous avons tous pris l’habitude de se référer à Internet pour rapidement vérifier une information. Cependant, nous ne passons plus beaucoup de temps à chercher dans les pages de résultats de notre moteur de recherche favori : Google. En effet, nos parcours en ligne se sont simplifiés. Nous obtenons l’information recherchée sans avoir besoin de cliquer sur les résultats.

Un constat sans appel : une augmentation des recherches sans clic

 

Les données, fournies par la société d’analyse marketing Jumpshot, démontrent que les recherches sans clics sur Google ont augmenté au cours des trois dernières années. Au premier trimestre de 2019, 48,96 % de toutes les recherches sur Google se sont terminées sans un clic. Si l’on considère seulement les recherches qui ont abouti à un clic, 12% ont conduit à des sites appartenant à Google.

Les internautes ne cliquent plus sur vos liens

Tout le monde est-il concerné par cette baisse des clics sur les résultats naturels ?

 

Les secteurs qui entrent en concurrence avec les produits Google sont particulièrement impactés : en effet, Google a lancé des services spécialisés intégrés nativement dans son moteur de recherche (on pense notamment à Google For Jobs ou Google Flights). D’après l’entrepreneur Rand Fishkin, après les lancements de ces produits, les secteurs concernés ont vraisemblablement subi une baisse de trafic à cause d’une cannibalisation entre leur site et les produits Google

Nous constatons aussi une différence suivant le device utilisé : la tendance est moins marquée sur ordinateur. En effet, 34,7% des requêtes Google effectués sur ordinateur s’arrêtent à la page de résultats contre 61,4% sur mobile.

Evolution du nombre de clics sur les résultats naturels sur ordinateur et mobile :

Les internautes ne cliquent plus sur vos liens

 

Comment remédier à cette tendance “zéro clic” ?

 

Avec près de la moitié de toutes les recherches qui ne vont pas plus loin qu’une page de résultats de recherche et 12% de celles qui mènent à des clics dirigés vers une propriété Alphabet, certains annonceurs peuvent ressentir un goût amer – surtout ceux qui travaillent dans les secteurs en concurrence avec les offres Google (réservations de voyages ou livraison de nourriture). Cependant, il y a encore des raisons d’être optimiste quant aux performances du référencement sur les moteurs de recherche.

 

La stratégie de référencement payant, un outil indispensable pour faire face

En effet, Google effectue régulièrement des mises à jour qui améliore le ciblage et les annonces mises à disposition sur le réseau de recherche. Ces changements ont conduit à l’amélioration du taux de clics. Cette évolution n’est cependant pas présente sur tous les leviers.  Le taux de clics sur les résultats naturels a chuté de 13%, tandis que le taux de clics sur les annonces payantes a augmenté de 3,69%. Aujourd’hui, il est donc plus que jamais primordial de perfectionner sa stratégie de référencement payant. Les clics étant moins fréquents, il faut capitaliser sur les requêtes qui sont enclines à être suivie d’un clic côté internaute. 

Les internautes sont donc capables de trouver davantage d’information sur les pages de résultats. Cependant, l’amélioration des SERP et des produits Google, notamment des assistants vocaux, permet aux internautes de résoudre leurs problèmes sans quitter l’environnement Alphabet.

 

N’hésitez pas à contacter l’un de nos account managers pour optimiser votre stratégie de référencement payant. 

Share This