Mobile First : le mobile, véritable allié de votre stratégie d’acquisition

personnes utilisant des téléphones portables

Mobile First : le mobile, véritable allié de votre stratégie d’acquisition

Depuis plusieurs années maintenant, la publicité digitale est un réel levier pour les entreprises dans leur stratégie d’acquisition. Le marché se divise entre les médias traditionnels, mais également entre le desktop et le mobile. Ce dernier prend aujourd’hui une place de plus en plus importante dans la publicité digitale, c’est ce qu’on appelle la tendance du Mobile First. À tel point que certaines entreprises misent uniquement sur le mobile, c’est le Mobile Only. Bonne ou mauvaise idée ? Nous allons à travers cet article comprendre et analyser l’impact du mobile sur une stratégie d’acquisition.


Les internautes passent plus de temps sur mobile

Une étude récente d’Hootsuite et We are Social, nous permet de dresser un rapide bilan des usages dans le monde et plus précisément en France.
Il y a aujourd’hui 5,11 milliards d’utilisateurs mobiles dans le monde. En France, 92% de la population utilise Internet. Il y a d’ailleurs plus de 48 millions d’utilisateurs d’Internet sur mobile, soit 74% de la population. De plus, une étude de Médiamétrie datant de 2018, nous montre que les Français passent plus de temps sur leur smartphone que sur ordinateur. 44 minutes en mars 2018 contre quasiment 40 minutes par jour sur ordinateur.

Internet a une part de plus en plus importante dans la décision d’achat. Comme l’explique le rapport “Digital 2019“, “81% des utilisateurs ont déjà fait une recherche en ligne pour acheter un produit ou un service“. 57% achètent sur ordinateur et seulement 26% sur mobile, un chiffre en hausse par rapport à l’année passée. De plus, d’après Facebook, en 2021, l’acte d’achat se fera à 50% sur ordinateur, mais également 50% sur mobile.

Les investissements sur mobile dépassent ceux sur desktop

En 2018, le marché français de la publicité digitale a atteint presque 5 milliards d’euros comme le rapporte l’Observatoire de l’e-pub. Les investissements se font principalement sur le Search, même si le display social est en constante augmentation.

© Observatoire de l’e-Pub

 

Plus de 2 milliards d’euros ont été dépensés en 2018 dans le Search. 975 millions d’euros sur desktop, un chiffre en baisse de 8%, mais plus d’un milliard d’euros sur mobile, en hausse de 31% par rapport à 2017.

Enfin, le mobile a un fort potentiel notamment grâce au format vidéo. Si l’on regarde l’évolution des recettes publicitaires en display vidéo, on observe que les investissements sont en hausse sur le mobile.

© Observatoire de l’e-Pub

 

Des données cohérentes au vu des usages, portés par les réseaux sociaux et les standards qu’ils imposent.

Les réseaux sociaux sont le moteur du “Mobile First”

Comme le rapporte l’Observatoire de l’e-pub, “la croissance du display est toujours dopée par les réseaux sociaux.” En moyenne, un français passe 1h17 par jour à utiliser un média social. Sur Facebook, les internautes sont d’ailleurs plus enclins à interagir avec une vidéo qu’un autre format.

© Hootsuite & We Are Social

 

La vidéo est depuis deux ans le format phare sur ces derniers et c’est en quelque sorte grâce à eux que les annonceurs s’ouvrent aux publicités mobiles.
Si l’on prend l’exemple de Facebook, nombreux sont les médias à être dépendants de la plateforme et à utiliser la vidéo par exemple. Brut en est l’exemple parfait. Avec des codes propres aux réseaux sociaux, à savoir la vidéo, un format carré et du texte avec un code couleur propre à la marque, le média a su se développer et attirer des annonceurs.

Les géants du web leaders de la publicité digitale et du Mobile First

Google et Facebook représentent aujourd’hui plus de 90% de la croissance de la publicité en ligne, dans le monde et en France. Google domine le marché du search et Facebook celui du social. Les deux acteurs proposent ainsi de créer des publicités ou annonces sponsorisées utilisant les codes qui fonctionnent et que les internautes recherchent.

On pense encore à la vidéo, portée à l’heure actuelle par les stories notamment sur Facebook et Instagram. Mais également aux annonces responsives. Dans le cas de Google, on peut penser aux Responsive Search Ads. L’objectif étant de multiplier le nombre de combinaisons possibles. Une annonce RSA peut en effet afficher 3 titres, 2 descriptions. Grâce à l’utilisation du machine learning, Google sera en mesure de déterminer la meilleure combinaison.
Miser sur le mobile aujourd’hui dans une stratégie d’acquisition est essentiel. Lorsqu’on parle de Mobile First, on ne parle pas d’un simple responsive à savoir une adaptation du site au format desktop au format mobile. C’est l’inverse justement. Il faut réfléchir à une conception sur mobile et ensuite l’adapter aux différents formats à savoir tablettes et desktop.

Le mobile prend une place importante et parfois décisive dans le quotidien des internautes. Intégrer le mobile dans une stratégie marketing est aujourd’hui devenu essentiel. Pour vous aider à définir les bons formats et les canaux à utiliser sur mobile, n’hésitez pas à contacter un de nos account managers.

Adsvisers
lea@adsvisers.com