Le e-commerce fait aujourd’hui parti du quotidien de tous. Acheter en ligne, via un site web, une application est une action commune. Avec un chiffre d’affaires en France qui devrait atteindre 100 milliards d’euros cette année, contre 92,6 milliards d’euros en 2018, le marché du e-commerce n’est plus en plein boom, mais connaît une croissance importante et qui perdure. Derrière ces grands chiffres se cachent plusieurs tendances que les e-commerçants doivent connaître et prendre en compte.

SAVE THE DATE  15/10 – ÉVÉNEMENT RETAIL @GOOGLE : QUEL SERA LE COMMERCE DE DEMAIN ?  Nous organisons avec Google un événement sur les grandes tendances retail 2020 : ne manquez pas de vous inscrire.

En attendant le 15 octobre, nous vous présentons déjà quelques tendances importantes du e-commerce après une analyse des différents chiffres clés du e-commerce en 2019.

Par ailleurs, tous les chiffres donnés dans cet article proviennent de la FEVAD.

Le e-commerce en 2019 en FRANCE

1- le mobile, plus que jamais un allié de taille

Le mobile représente aujourd’hui 22% du chiffre d’affaires du e-commerce français et plus de 38,8 millions de Français achètent sur internet.  Le mobile est un réel allié dans votre stratégie e-commerce, il accompagne les clients et prospects tout au long du funnel. Il est par exemple utilisé pour :

• faire des recherches avant achat (56%)
• suivre les achats (56%)
• rechercher et localiser des magasins (52%)

À noter que le parcours d’achat est aujourd’hui multicanal. C’est-à-dire que le repérage par exemple peut se faire sur mobile, la comparaison sur un ordinateur et l’achat final en magasin.

Notre prochain article sera consacré au e-commerce et au mobile, nous entrerons ainsi davantage dans les détails.

2- des leaders bien installés

Au premier trimestre 2019, il y avait plus de 180 000 sites marchands actifs en France. Parmi ces derniers voici la liste des 5 sites/applications les plus visités dans l’Hexagone.

1- Amazon
2- Cdiscount
3- Fnac
4- Veepee (anciennement Ventes Privées)
5- Booking.com

schéma montrant les 5 sites principaux de e-commerce en France

D’une manière générale on observe chaque année une hausse de l’audience sur la majorité des sites e-commerce. Investir et vendre sur certaines de ces marketplaces leaders peut-être une bonne alternative pour développer votre stratégie e-commerce et venir en complément de votre propre site web.

3- focus sur les achats e-commerce

La transaction moyenne s’élève à 61,5 euros, un chiffre en baisse de 6% par rapport à 2017. Cependant, on observe une hausse de la fréquence d’achats.
En 2018, une personne réalisait 39 transactions en moyenne en ligne. En France, la somme totale dépensée par an dans le e-commerce atteignait en 2018 2420 euros.

Les produits les plus achetés sont :

• Habillement/mode (58%)
• Produits culturels (50%)
• Voyage tourisme (40%)

liste des produits achetés en ligne via le e-commerce

4- l’importance d’un site web 

Comme dit plus haut, le e-commerce est aujourd’hui multicanal. Comme le rapporte la FEVAD, 80% des e-commerçants constatent un impact du site sur leurs magasins avec par exemple :
• 79 % qui constatent une augmentation de la fréquentation en magasin physique
• 63% une augmentation du chiffre d’affaires en magasin

Par ailleurs, 28% des e-acheteurs ont profité du retrait d’une commande dans un point relais ou un magasin pour acheter d’autres produits, une donnée non-négligeable et qui montre la complémentarité du digital et des magasins physiques.

Le e-commerce en 2019 en Europe

L’Europe représente 30% du chiffre d’affaires de l’e-commerce mondial, qui en 2018 a atteint 2 131 milliards de dollars. En Europe les pays dans le top 3 de l’e-commerce sont : le Royaume-Uni, la France suivie de l’Espagne.

Il est également important de ne pas négliger le e-commerce B2B dont les ventes augmentent. En 2017, le chiffre d’affaire du e-commerce entre professionnels représentait 150 milliards d’euros dans le monde.

Les grandes tendances du e-commerce 2020

1- l’impact des réseaux sociaux

Aujourd’hui Facebook, Instagram ou encore Snapchat sont prisés par les e-commerçants pour développer leurs ventes. Nous vous parlions de l’impact de la publicité sur les stratégie social media, dans un précédent article. En juillet 2018, Instagram a d’ailleurs lancé Instagram Shopping, qui permet aux marques d’identifier les produits dans leurs posts et stories. Plus tôt cette année, le réseau social a lancé Checkout, un programme qui permet de payer sans sortir de l’application. Les réseaux sociaux sont utilisés par toutes les générations et représentent des leviers essentiels pour le e-commerce, grâce à leurs nombreux formats et audiences.

fonctionnement de la fonctionnalité checkout sur Instagram

2- la puissance de la recherche vocale

Nous vous en parlions en début d’année, Google teste actuellement la possibilité de diffuser des publicités via Google Assistant. Une fonctionnalité qui paraît logique, sachant qu’en 2020, 50% des recherches seront vocales aux États-Unis.

3- de nouveaux moyens de paiement voient le jour

Aujourd’hui, 80% des paiements se font via cartes bancaires et 11,5% grâce aux portefeuilles en ligne.
Avec la montée des cryptomonnaies, il est important de proposer plusieurs moyens de paiements à vos clients afin d’assurer la conversion entre le panier d’achat et l’achat final.

En 2020, misez sur la personnalisation et l’intelligence artificielle

1- Utilisez les données dont vous disposez

Cibler vos clients c’est bien, mais les connaître c’est encore mieux. Aujourd’hui il faut envoyer le bon message, au bon moment, à la bonne personne. Il est ainsi essentiel de leur fournir des recommandations personnalisées pour vous différencier de la concurrence et ainsi convaincre l’utilisateur d’acheter chez vous.
Pour connaître les besoins, les attentes ou le profil de vos clients, il est important d’utiliser le Big Data, c’est-à-dire une quantité de données importantes. Par la suite ces données peuvent être entraînées par des algorithmes pour fournir la bonne annonce au bon moment, comme le fait Google avec les annonces dynamiques du réseau de recherche par exemple.

2-Optimisez votre coût d’acquisition avec la Customer Lifetime Value

Autre point important, travailler sur la Customer Lifetime Value (CLV) de vos clients -aussi appelée Life Time Value (LTV)-, c’est à dire l’ensemble des profits générés par un client durant toute sa relation avec l’entreprise. Cet indicateur est décisif lorsque vous cherchez à acquérir de nouveaux clients et les fidéliser. Ce dernier vous permet de déterminer combien dépenser pour acquérir, convertir et fidéliser de nouveaux clients.

Chez Adsvisers, nous calculons la LTV des clients de nos annonceurs, afin d’ajuster les budgets et miser sur les clients à fort potentiel, pour maximiser le ROI. Ainsi, nous investissons sur les audiences les plus qualifiées et à plus haute valeur ajoutée. Si vous êtes intéressés par cette offre, n’hésitez pas à nous contacter !

Enfin une autre utilisation de l’Intelligence artificielle se trouve dans le service client, au CRM. Avec des chatbots par exemple, la relation se fait instantanément et vous pouvez facilement faire des suggestions/recommandations aux visiteurs de votre site.

Vous cherchez à mettre en place votre stratégie e-commerce ou souhaitez discuter des leviers clés pour développer votre stratégie ? N’hésitez pas à contacter l’un de nos account managers !

Share This